DIY – Repeindre un meuble – couleur unie.

 

Nous avons déménagé il y a presque un an, juste un mois avant mon accouchement. Il y a donc des projets qui sont restés en « plan ». Notamment, celui de repeindre des meubles.

 

Il y a quelques années nous nous sommes aventurés dans la customisation de meubles Ikea. Ceci fera l’objet d’un autre DIY car nous les avions repeints à « l’essuyé » et cela donne un aspect assez cosy.  Je vous en ferai part dans un prochain article.

Pour l’heure, j’avais plutôt envie de repeindre un meuble de manière unie et de faire une touche essuyée juste sur les poignées.

 

Je possède un vieux meuble. Enfin, quand je dis vieux, vous pourriez penser à un meuble ancien. En fait, je dis vieux car c’est un meuble qui était à mes parents, que j’ai récupéré dans ma chambre quand j’étais adolescente. Je l’ai ensuite emporté avec moi quand j’ai définitivement quitté le nid !

C’est un petit meuble en pin qui juste vernis. Je l’avais déjà repeint une première fois avec ma mère pendant mon adolescence lorsque nous l’avions mis dans ma chambre.

 

Il était peint en blanc avec des motifs bleus (j’adore le bleu !). Avant de repeindre un meuble, il y a donc plusieurs étapes à respecter. Il est également préférable de se renseigner dans un magasin spécialisé quant à la texture du meuble.

 

Les ustensiles :

  • Un pinceau pour passer dans les coins et les petites surfaces,
  • Un rouleau de taille moyenne,
  • Un petit rouleau,
  • Un mélangeur,
  • Un ou deux bac à peinture,
  • Un ou plusieurs pots de peinture sous-couche, si vous le souhaitez, et selon le meuble à repeindre,
  • Un pot ou plusieurs pots de peinture.

 

Etape 1 :

Poncer le meuble. Si vous souhaitez utiliser une sous-couche, ce que je conseille vivement, vous pouvez poncer le meuble de manière moins approfondie. Il faut cependant que le meuble soit quasiment à l’état brut. Voici la preuve en image.

                                  

 

Etape 2 :

Ouvrir le pot de sous-couche et le mélanger à l’aide du mélangeur. Ensuite, vous pouvez commencer à peindre la sous-couche, en respectant le sens du bois de votre meuble. Si il y a des coins ou des bordures, il est important de « dégager » les angles. A l’aide du pinceau, il faut donc commencer par cela.

Ensuite, avec le rouleau, vous pouvez passer la sous-couche dans le sens du bois.

 

Bien mélanger

Verser la peinture dans le bac

Etaler la peinture pour ôter le superflu

 

Etape 3 :

Laisser sécher la sous-couche avant de repeindre définitivement votre meuble.

 

Etape 4 :

Selon les meubles que l’on repeint, certains ont besoin d’une seconde sous-couche. Dans ce cas là, vous pouvez réitérer l’étape 2.

Dans le cas où la sous-couche a suffisamment recouvert le meuble, il est possible de procéder à l’application de la peinture.

Là encore, il faut dégager les coins et les petites surfaces avant de passer le rouleau.

Pour passer efficacement la peinture au pinceau sur votre meuble, il est important de bien égoutter le pinceau dans le bac à peinture avant de l’étaler afin de ne pas faire de coulure.

Pour passer le rouleau proprement, il faut également bien l’égoutter et le dégorger de peinture à l’aide du réceptacle prévu à cet effet dans le bac à peinture. Il faut faire rouler le rouleau plusieurs fois. Là encore, peindre le meuble dans le sens du bois.

 

 

 

Etape 5 :

Laisser sécher la première couche pour avoir un rendu net de votre meuble.

 

Etape 6 :

Si vous avez procédé à une seconde sous-couche, vous pouvez peindre votre meuble selon les indications de l’étape 4.

Si la première couche a été réalisée, réitérer l’étape 4.

J’aime bien passer une seconde couche. Cela permet de bien recouvrir le meuble et d’avoir un rendu définitif plus joli !

 

Ma petite astuce :

Si votre meuble comporte des poignées, vous pouvez réaliser un effet balayé dessus pour donner du relief. Dans ce cas là, la sous-couche restera le support de base et il faut appliquer quelques traits de pinceau de manière très légère. Le pinceau doit être bien égoutté.

Exemple d’effet à l’essuyé