Notre voyage dans les Cinq Terres

MANAROLA-CINQ-TERRES-VILLAGE-BLABLABULLES

Cette année, comme tant d’autres d’ailleurs, nous n’avions qu’une semaine en commun avec Papabulles. Je sais que pour beaucoup de couples, les vacances en commun sont parfois carrément inexistantes, alors nous avons voulu profiter de cette semaine tous les trois. Après une année chargée, tant sur le plan professionnel qu’émotionnel, chacun vacant à ses occupations et ses obligations, se croisant parfois, courant des tous les côtés, cette semaine dans les Cinq Terres allait être une semaine ressource pour se retrouver en famille.

 

Le choix des Cinq Terres

Ayant eu confirmation de notre semaine de vacances commune assez tardivement, nous avons choisi la destination en fonction du tarif des billets d’avion. Bénéficiant de la proximité avec l’Espagne pour prendre l’avion, nous avons regardé les vols low-costs sans destination précise en tête. Très vite, les billets d’avion pour Pise sont ressortis comme étant dans les moins chers avec ceux pour les Baléares ou les Canaries. Notre passion pour l’Italie nous a vite rattrapé et nous avons vite fait le lien entre Pise et les Cinq Terres. Après quelques recherches sur Internet, le tour était joué ! Nous partirons dans les Cinq Terres.

La ville de Pise est très bien desservie. Elle est un bon point de départ pour plusieurs destinations dont la Toscane et les Cinq Terres. Cette région de l’Italie est située entre Gênes et Pise. C’est un parc naturel Classé au patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO.

Nous avons pris l’avion à Gérone et une heure et quinze minutes plus tard, nous étions à Pise. A partir de l’aéroport, il y a une navette directe vers la gare centrale de Pise.

tour-de-pise-blablabulles-voyage-cinq-terres

Quand Bébébulles avait 9 mois nous étions déjà partis en Ligurie et nous avions choisi comme lieu de villégiature Gênes. Dès lors, les Cinq Terres nous attiraient, mais Bébébulles nous semblait un peu jeune pour pouvoir en profiter. Nous avions peur de nous embarquer dans les villages escarpés des Cinq Terres pour des vacances un peu « galères » entre poussette, repas (petits pots, eau, biberons, dosettes de lait, compotes), jouets, changes, bref tout l’attirail que nous avons quand nous partons avec un bébé. De plus, nous étions partis au mois de novembre et cette période était moins propice à la découverte des Cinq Terres. A cette période-là, nous avions choisi de découvrir Gênes, le vieux Gênes, le quartier Renaissance avec un bel ensemble de palais, le port et son aquarium, puis Milan et sa cathédrale (deux heures en voitures depuis Gênes), Camogli, l’emblématique village de Portofino et puis la côte Ligurienne avec Cervo, Bordighera et San Remo.

Le voyage dans les Cinq Terres était donc remis à plus tard. L’opportunité des billets lowcoast vers Pise, l’été et Bébébulles ayant maintenant deux ans et demi, nous avons choisi sans hésiter cette belle destination !

 

Après avoir pris la décision, il fallait donc trouver un logement et un endroit où nous allions séjourner. Après avoir regardé les hôtels ou Airbnb, nous nous sommes rendus compte que ces derniers étaient excessifs comparés à ceux des villes proches des villages des Cinq Terres. La solution était donc de trouver un lieu sur Levanto, au-dessus des Cinq Terres, ou à La Spezia, en dessous des Cinq Terres. Culturellement, La Spezia nous semblait plus propice à assouvir notre besoin de musées et autres lieux patrimoniaux. Géographiquement, cette ville est également bien située puisqu’elle permet d’accéder à des villages en dehors des Cinq Terres comme Portovenere ou Leirici, en bateau, et permet de rejoindre Pise en train très facilement.

 

Les Cinq Terres, ma destination rêvée !

L’excitation était donc à son comble à 6h00 du matin quand le réveil a sonné pour prendre le vol Gérone-Pise. Première fois dans l’avion de Bébébulles, appréhension de Papabulles et de Mamanbulles pour cette première, ne pas rater le train suivant, bref l’ensemble de ces sentiments mêlés nous voilà en train de réaliser le voyage parfait vers les Cinq Terres. Bébébulle a adoré l’avion et était très fier, nous avons récupéré les bagages très vite à l’arrivée à Pise et la liaison vers la gare s’est faite parfaitement. Clou du spectacle, Bébébulles a fait une bonne sieste dans le train qui nous menait de Pise à La Spezia. Tout s’enchainait bien. Arrivés à la Spezia nous avons récupéré notre chambre. Un affitacamere – appartement dont chaque pièce est aménagée en chambre – tout neuf et très mignon, nous attendait donc. Ari Guest House est un lieu neuf et charmant où nous avons été choyés tout le séjour. Comme à l’hôtel, notre chambre était nettoyée et rangée tous les jours avec des petites attentions en plus ! Des bouteilles d’eau, des crackers, des jus de fruits et des madeleines pour Bébébulles étaient déposés chaque jour. La literie était parfaite pour se remettre de longues journées de chaleur et de marche. L’affitacamere est bien placé, à 5 minutes de la gare.

LaSpezia-italie-voyages-cinqterres-blablabulles-blog

 

Toutes les villes que nous avons visitées avec Papabulles sont vallonnées ou pentues, et La Spezia ne déroge pas à cette règle, sauf qu’avec Bébébulles c’est bien sûr plus galère ! Le fait qu’un ascenseur soit placé à la sortie de la gare nous a empli de joie… Note aux parents qui souhaitent faire les Cinq Terres : tous les villages sont pentus et prévoyez de faire du sport, en plus de la marche, il y a bébé à porter, soit en poussette, soit en porte-bébé. Il est donc louable de se faire aider parfois par les moyens techniques tels que les ascenseurs et pour ceux qui souhaitent faire les Cinq Terres en train, il vaut mieux loger dans un des cinq villages ou à la Spezia. En effet, Levanto, le village situé juste au-dessus des Cinq Terres possède une gare en hauteur sans ascenseur et avec pléthore de marches d’escaliers !

 

Une fois reposés du voyage, nous sommes partis à la découverte de La Spezia. Déjà, la dolce vita italienne flairait notre bonne humeur et notre envie de découvrir toutes les douceurs de cette ville portuaire. Nous avons repéré les endroits sympas, le port, les rues commerçantes et nous avons profité de la chaleur d’un soir d’été. Il nous restait donc cinq jours pour profiter des Cinq Terres et de leurs environs. D’habitude, pour chaque voyage, nous préparons méticuleusement notre planning. Cette fois-ci, nous souhaitions un voyage un peu au feeling, au rythme de Bébébulles, selon nos envies. Le rythme en amont des vacances avait été soutenu et nous n’avons pas vraiment eu le temps de nous plonger dans les guides touristiques ou les articles du web au sujet des Cinq terres. Dans nos têtes nous voulions juste profiter de cette semaine à trois, en harmonie et simplement.

La priorité était donc de faire les cinq villages du parc naturel et ensuite de nous laisser porter où bon nous semblerait, et nous avons bien fait. Premier conseil donc, à ceux qui souhaitent faire ce voyage c’est d’utiliser les forces de propositions mises à disposition sur place. Comme nous avions choisi, le train comme mode de transport, nous nous sommes rendus dès le lendemain matin dans le point d’infirmation de la gare de La Sepzia. Ce point d’information a été une vraie ressource pour débuter que ce soit en conseil sur les déplacements, les endroits à aller en premier, l’ordre de visite, etc.

L’accueil était donc charmant et en français, nous avons eu les renseignements nécessaires pour débuter nos vacances sous les meilleurs hospices !

voyage-blablabulles-blog-bébébulle-bebebulles-papabulles-mamanbulles

 

Les Cinq Terres, la carte postale à l’état pur !

Nous avons fait le choix d’acheter une carte de train pour 2 jours illimités à 29 € par personne, Bébébulles ne payant pas. Nous débutions notre séjour au milieu des Cinq Terres sur conseil de la personne qui nous a renseigné au point d’info, dans le village de Corniglia, pour ensuite redescendre sur La Spezia au fil de la journée.

Corniglia est le seul village des Cinq Terres niché au-dessus de la mer, n’ayant pas d’accès direct sur la grande bleue. L’hôtesse du point d’information nous avait conseillé d’attendre le bus qui nous mènerait au village directement et gratuitement, ce que nous avait fait et si vous faites le voyage, comme nous avec un enfant ou un bébé, croyez-moi ce bus est royal ! On monte, on monte, on monte… pour arriver à un village aux allures authentiques et typiques avec d’adorables petites ruelles. Un petit coup d’eau pour tout le monde et nous voilà partis à la découverte de Corniglia. Dans un premier temps, nous nous sommes éloignés du centre afin de découvrir les ruelles adjacentes au centre du village. Nous y avons découvert des marches et nous avons alors actionné notre mode warrior-transporteurs de poussette pour l’ensemble du voyage ! Ceci en valait la peine car nous avons profité de vues époustouflantes et notamment la première de ce village, le plus typique des Cinq Terres, sur la place de l’église San Pietro. Puis nous sommes retournés sur nos pas afin de nous engouffrer dans la rue plus commerçante et beaucoup plus propice à la déambulation pour Bébébulles. La vue qui s’ouvre au bout est tout aussi magique et nous sommes restés boire une « aqua frizzante » pour profiter du premier panorama maritime des vacances. La matinée étant passée, nous nous sommes dirigés vers le bus afin de reprendre le train vers le prochain village, en direction du sud, Manarola. Pour tout vous avouer, chaque village est différent et agréable mais dès le départ, je suis tombée amoureuse de Manarola et de sa vue imprenable sur ce village aux maisons colorées. Arrivés sur les coups de midi/midi trente, nous allions donc manger là. Nous avons découvert une foule plus prépondérante. Il faut savoir que les Cinq Terres sont aujourd’hui devenues un lieu de prédilection du tourisme et en été, naturellement le flot de voyageurs se densifie. Nous étions conscients qu’à cette période de l’année nous nous heurterions à ce problème mais finalement entre le train, les chemins pédestres et les bateaux, les touristes se croisent et même s’il y a énormément de monde cela reste agréable à visiter et le flux de voyageur reste fluide. Nous y sommes allés au mois de juillet. Je ne vous garantie pas qu’au mois d’août cela soit la même chose. Il est à mon avis certain qu’au printemps ou en septembre, cette population s’amenuise.

corniglia-cinqterres-blablabulles-blog

Corniglia

Au bord de l’eau à Manarola, nous avons trouvé un restaurant de poissons délicieux et nous avons découvert un vin blanc de la région avec une belle bouche. Si vous souhaitez faire une pause culinaire au bas de ce village, je vous conseille donc le restaurant Marina Piccola. Un repas partagé dans la joie et la bonne humeur avant que la fatigue ne tombe sur Bébébulles. Nous avons alors amorcé un chemin bordant la mer afin de disposer d’une vue imprenable sur le village. Un petit coup de doudou et de tutu, il a fallu faire une vingtaine de mètres afin que Bébébulles dorme. Quelle première journée ! Pleine de surprises et de beautés !

manarola-voyage-blablabulles-blog

Bébébulles faisant sa sieste à Manarola

Ce jour-là, nous avons visité un dernier village, celui de Romaggiore. Après avoir bu un verre et rencontré un couple charmant de canadiens. Pendant ce séjour, Bébébulles nous a permis de rencontrer un bon nombre de personnes. On ne peut s’imaginer combien un enfant peut être vecteur de rencontres. Ce voyage nous a prouvé à tel point l’innocence d’un enfant puisse permettre de connaître des gens que l’on ne n’aurait pas l’occasion de rencontrer autrement.  Nous avons ensuite pris le temps de déambuler dans les rues, de prendre de la hauteur afin de profiter de la vue magnifique sur le village et du bord de mer un peu sauvage. Au retour de notre balade, nous avons trouvé un endroit tout simplement magnifique pour manger. Cependant, l’ensemble des tables étant prises il aurait fallu attendre un moment avant de pouvoir manger. Or, avec Bébébulles nous ne pouvions attendre pour dîner et nous avons donc trouvé un autre endroit. En revanche, nous avons conseillé cet endroit à d’autres voyageurs et ces derniers ont adoré ce petit lieu magique, le Fuori Rotta Wine Bar.

Ce soir-là, nous avons profité du coucher de soleil à la gare de Romaggiore avant de reprendre notre train pour La Spezia.

romaggiore-blablabulles-blog-voyage-italie

Romaggiore

 

blablabulles-blog-voyage-cinqterres-italie

Romaggiore

Le lendemain nous avons profité, tout autant des Cinq Terres. Après une bonne nuit de sommeil et un petit déjeuner aux pâtisseries italiennes accompagné d’un Capuccino digne de ce nom, nous avons rejoint la gare de La Spezia afin de nous diriger vers une matinée « plage » à Monterosso al Mare. Heureusement que nous nous étions levés tôt car il ne restait plus beaucoup de place sur le sable ! En effet, la plage de Monterosso regorge de beaux parasols orange et vert à perte de vue mais cela ne laisse plus beaucoup de place pour les gens qui ne souhaitent pas louer de transats ! Après une paire d’heure à profiter de l’eau claire et chaude de la mer, nous nous sommes dirigés vers la vie du village. C’est un des villages les plus vivants des Cinq Terres, mais peut-être aussi le moins authentique. Cependant, il reste agréable à visiter et nous avons trouvé une bonne table italienne que je vous conseille si vous vous rendez à Monterosso – le Ristorante Via Venti. Les pâtes étaient succulentes, pendant que Bébébulles faisait sa sieste dans la poussette. Et oui, « la mer, ça fatigue » ! Nous avons donc flâné avant de reprendre le train vers le dernier village des Cinq Terres qu’il nous restait à voir, celui de Vernazza. Mon préféré, avec celui de Manarola !

monterosso-blablabulles-blog-plage-italie-voyage

Monterosso al Mare

Je suis tombée amoureuse de ce clocher donnant sur le port. Vernazza possède un air de Portofino, le côté « bling-bling » en moins ! Assoiffés nous avons rassasié notre soif avant de visiter. L’église et les quelques ruelles nous ont charmés. Ayant vu ce qu’il y avait à voir nous avons prolongé notre journée à Levanto. Ce bourg ne fait pas partie des Cinq terres mais quand nous voyageons nous aimons tellement profiter un maximum que nous essayons de visiter tout ce qui nous intéresse.

vernazza-cinq-terres-blablabulles-blog-voyage-italie

Vernazza

 

vernazza-blablabulles-blog-voyage-cinq-terres-italie

Vernazza

En revanche, nous avons galéré à Levanto ! La gare étant située en hauteur sans ascenseur… vive les bras de Papabulles et de Mamanbulles afin de descendre les escaliers en portant la poussette. Levanto nous a offert sa plage après cet effort, un réconfort au coucher de soleil fabuleux… Nous avons découverts de jolies rues commerçantes avant de régaler nos papilles à l’Osteria Tumelin. Après une journée bien fatigante, nous voilà en train de courir vers le train qui devait nous ramener à La Spezia pour que Bébébulles soit au lit à une heure raisonnable alors que le train suivant ne passerait qu’une heure plus tard. Ce n’est pas de tout repos de voyager avec un enfant en bas âge, mais nous l’avons toujours fait, et nous nous en félicitons aujourd’hui encore, car il s’adapte partout et dort partout. Je ne vais pas vous mentir et vous dire que c’est facile tous les jours, qu’il y a des passades plus compliquées que d’autres, que nous nous adaptons également à lui quand il le faut, mais ce voyage en Italie nous a conforté sur cette manière de l’éduquer et de l’avoir fait suivre nos moindres déplacements dès sa venue au monde.  En revanche, je pense que l’on ne peut nier que le caractère doit jouer dans tous les cas… nous avons de la chance de ce côté-là.

levanto-plage-italie-blablabulles-blog-voyage

Levanto

 

Les Cinq terres mais aussi…

Après ces deux jours bien remplis, nous avons profité d’un jour plus « cool » à La Spezia. Nous en avons profité pour faire une journée plus culturelle et nous balader tranquillement dans la ville. Pas de réveil, nous avons dormi, profité de câliner Bébébulles, pris notre petit déjeuner tranquillement vers 11h00 et puis nous nous sommes dirigés vers le Museo civico Amedeo Lia où l’on traverse l’histoire de l’Italie à travers des pièces caractéristiques de leurs époques. Nous avons ensuite déjeuné pour une bouchée de pain à la Pia Centenaria, une institution à La Spezia où l’on déguste la fameuse farinata. Pendant la sieste de Bébébulles nous avons visité le Centro Arte moderna e contemporanea et j’ai découvert avec curiosité le travail fin d’un artiste italien Andrea Bianconi. La collection permanente regorge de quelques artistes contemporains reconnus comme Magritte, Miro, Odilon Redon ou Calder. Nous avons fini notre journée au sein du Museo des castello San Giorgo où l’on peut apprécier une vue imprenable sur la ville.

voyage-laspezia-blablabulles-blog

Andrea Bianconi, Centro Arte moderna e contemporanea, La Spezia

Le lendemain nous avons à nouveau profité de la dolcevita des villages italiens. Cette fois-ci nous nous sommes déplacés en bateau afin de profité des villages attenant à la baie de La Spezia. Portovenere prolonge la sensation que l’on a à chaque fois que l’on arrive dans un village des Cinq terres. Cet effet de beauté, à l’image d’une carte postale idéale… Surtout en arrivant par la mer, on profite d’une vue magnifique sur Portovenere qui s’étend sur le flan d’une colline. Se loge là, un de mes meilleurs souvenirs de ce village. Grâce à Bébébulles encore une fois, nous avons rencontré une famille italienne qui nous a conseillé un restaurant sur une île située juste en face de Portovenere. La jeune maman a appelé et réservé pour nous, le bateau du restaurant venant directement nous chercher au port de Portovenere. L’église du village étant situé au bout du village nous avons profité de la petite heure avant d’attendre le bateau du restaurant. Cette église est perchée sur un rocher, offrant une vue imprenable sur la mer… On se sent un peu hors du temps… De nombreux mariages y sont célébrés et ce jour-là des français allaient se dire « oui » devant l’hôtel de cette « église-écrin ». Le repas de midi est arrivé à point nommé dans un petit écrin de beauté où les cigales ne cessent de chanter. C’était un moment hors du temps qui reste à jamais gravé dans une mémoire. C’était doux, l’impression d’être au bout du monde, entourée d’eau turquoise tout en dégustant un bon poisson grillé. Là encore, Bébébulles eu l’occasion de faire la sieste au frais sous les arbres dessinant un abri naturel sur toute la terrasse du restaurant Locanda Lorena. Un petit coin de paradis avec une vue imprenable sur Portovenere que je vous conseille vivement !

portovenere-italie-blablabulles-blog-voyage

Portovenere

 

portovenere-restaurant-blablabulles-blog

Vue de du restaurant sur Portovenere

L’après-midi, un fois de retour sur Portovenere, nous avons repris le bateau vers Leirici. Un village situé de l’autre côté de la baie. Leirici vaut le coup d’œil mais cela ne fait pas partie de mes coups de cœurs. En revanche, nous nous sommes baignés dans une sublime et minuscule baie où l’eau claire dessine des eaux plus ou moins nuancées. Nous nous sommes dirigés par la suite pour boire l’apéritif et manger un petit bout sur le port où nous avons profité d’un dernier coucher de soleil avant de rentrer à La Spezia en bus.

bebebulles-plage-italie-leirici

Bébébulles profitant de la plage à Leirici

 

leirici-voyages-blablabulles-blog

Leirici

Le lendemain nous sommes retournés vers Pise afin de visiter cette ville avant de rentrer en France. La visite de Pise est vite faite. Nous avons pu bénéficier d’une visite particulière car quelques mois plus tôt nous avons eu une stagiaire italienne sur mon lieu de travail. Elle est originaire de Livorno, une ville située non loin de Pise, et elle nous a fait visiter Pise avec sa meilleur amie qui vit là. Le tour de Pise (jeu de mot) est vite fait, alors nous avons profité de passer du temps en fin de journée autour de la Tour de Pise. Nous avons ainsi profité de voir la Baptistère, la cathédrale et le Campo Santo. A l’image des monuments italiens, ceux-ci méritent le détour pour leur finesse et leur richesse architecturale et artistique.

campo-santo-pise-italie-voyage-blablabulles-blog

Le Campo Santo de Pise

Ce voyage restera à jamais gravé dans ma mémoire. Les Cinq terres regorgent de coins sublimes… terminer par Pise fût le petit point final des vacances et cela permet de faire une transition toute douce vers le retour… Je ne peux que vous conseiller cet endroit si vous souhaitez voyager seul, à deux, entre amis ou en famille… Tout le monde peut être satisfait – les sportifs, les curieux, les amateurs de beaux paysages, les enfants…

leirici-coucher-de-soleil-blablabulles-blog-voyage

Coucher de soleil sur Leirici

cinq-terres-vacances-blablabulles-blog

ponton-potovenere-italie-voyage-blablabulles-blog